Informations aux parents

 

Quelles sont les aides financières possible pour l’accueil de nos enfants ?

 

Les déductions fiscales …

 

Les dépenses effectuées par les parents pour l’accueil de leurs enfants âgés de 0 à 12 ans sont déductibles fiscalement à certaines conditions. Vous trouverez ci-dessous les conditions à remplir pour pouvoir acquérir cette aide.

Les critères sont les suivants :

  1. Le parent perçoit des revenus professionnels ;
  2. les dépenses concernent l’accueil des enfants à charge fiscalement du parent qui déduit ses frais ;
  3. cette déduction n’est possible que pour les enfants entre 0 et 11 ans (inclus) ;
  4. les dépenses concernent le paiement de l’accueil des enfants en dehors des heures normales d’école. Les périodes concernées sont l’accueil organisé après l’école, les mercredis après-midi, pendant les journées pédagogiques, pendant les week-ends et pendant les vacances scolaires.
  5. les dépenses concernent le paiement de l’accueil des enfants à certaines institutions notamment : le Centre de créativité ; l’école des devoirs ; les plaines du CPAS, les scouts de Trois-Ponts, la crèche « Les petits pas », les stages sportifs.

Prochainement, les accueils extrascolaires de la commune ainsi que les ateliers du Comité culturel de Trois-Ponts pourront eux aussi octroyer cette déductibilité aux parents. Nous vous tiendrons informé de cette évolution.

 

Cette aide fiscale ne peut dépasser 11,20 € par jour et par enfant. Voici deux exemples concrets pour mieux comprendre le calcul à opérer :

- Romain a participé à un camp de 10 jours et ses parents ont payé 100 € de participation. Le prix journalier est donc de 10 €. Le montant déductible sera donc de 10 X 10 € = 100 €.

- Par contre, pour Delphine dont le camp de 10 jours a coûté 130 €, le prix journalier est de 13 € et le montant déductible est de 10 X 11,20 € = 112 €.

 

Si vous répondez à ces critères, vous pouvez désormais déduire ce montant de vos impôts et garder l’attestation précieusement au cas où l’administration fiscale vous la réclamerait.

 

 

Les interventions des mutuelles…

 

Pendant les périodes de vacances scolaires, vos enfants désirent participer à des activités telles que des camps, des plaines ou autres stages. Cependant, au fur et à mesure des congés, ce budget vous revient cher. C’est pourquoi, certaines mutualités octroient une intervention financière. Voici ci-dessous un bref récapitulatif des aides possibles d’obtenir par enfant pour une année :

 

La mutualité neutre : une intervention de maximum 75€ par an et par enfant est octroyée pour la participation à des stages sportifs, des camps de vacances ou séjours scolaires. La condition requise avoir entre 3 et 17 ans inclus.  

 

La mutualité socialiste accorde une intervention de 5€ par jour et par enfant lorsque celui-ci participe à des stages sportifs et récréatifs durant les vacances scolaires. En ce qui concerne les plaines de jeux, l’intervention est de l’ordre de 2€ par jour et par enfant. Pour toutes ces activités confondues, le plafond est de 75€ par an et par enfant. Par le terme enfant, la mutuelle entend une personne âgée entre 2 ans et demi et 17 ans inclus.

 

La mutualité libérale différencie trois activités pour les enfants durant les vacances :

- les plaines de jeux dont l’intervention est de maximum 24€ par an,

- les séjours de plusieurs jours successifs avec nuitées, tels que les camps Scouts ou encore les séjours sportifs, qui octroient une aide de 20€ par an.

Pour bénéficier de ces interventions, l’enfant doit être âgé entre 2 et 18 ans inclus.

- Les stages de vacances intervenant à hauteur de 100€ par an pour les enfants âgés de 5 à 15 ans inclus.

 

La mutualité chrétienne accorde une intervention financière de maximum 50€ par an pour la participation de votre enfant aux camps de vacances, aux plaines de vacances et/ou aux stages. L’âge de l’enfant doit être compris entre 3 et 19 ans.